ASA et perte de congés à Angers : un cadeau de Noël bien amer !

Les inégalités de traitement se poursuivent à l’encontre des agents placés en ASA (autorisation spéciale d’absence) à un moment donné de cette année 2020, si particulière à bien des égards. Tout juste sorti de la hotte du Père Noël : le report des congés annuels après ce 31 décembre n’est plus possible pour les agents ayant été placé·es en ASA.

Cette information a été précisée la semaine dernière à la veille de la trêve des confiseurs. Pour tout dire, et de ce que nous en savons, dans certaines directions l’information n’a pas encore été communiquée aux concerné·es. La section Ville d’Angers, ALM et CCAS Angers de SUD CT 49, au même titre que les autres organisations syndicales de nos collectivités, ont interpellé la direction générale à ce propos. Cette dernière a pour seule réponse : « Effectivement, il a été précisé que ces mesures dérogatoires (report des congés jusqu’au 31 mars ou placement sur compte épargne-temps) ne s’appliquaient pas aux agents ayant été placés en autorisation spéciale d’absence pendant l’année 2020. Ils ne remplissent en effet pas les critères dérogatoires justifiant les reports. » Sauf qu’à ce point précis, cela coince ! Comment expliquer alors que ces critères dérogatoires ont pu être explicitement annoncés comme applicables aux agents concerné·es ? Pourquoi le point d’éclairage de la DRH sort seulement à cette date de l’année ? Pour résumer, des agents découvrent qu’ils vont perdre le bénéfice de leurs congés alors qu’on leur a clairement affirmé le contraire auparavant. Leur choix de congés en cette fin d’année n’a donc pas pu être pris de manière éclairée.

Dans un précédent communiqué, fin novembre, concernant la perte de RTT pour les agents ayant été placés en ASA et une régularisation bien tardive de leur situation dans l’interface de gestion des temps (GTA), nous avons écrit ce propos, qui reste hélas d’actualité : les inégalités sont décuplées. Nous constatons que celles et ceux qui sont généralement victimes de la perte de RTT, ce sont les agents des catégories C et B.

Parce que la collectivité n’a pas fournie le matériel ou la connexion Internet pour télétravailler : en sont-ils responsables ? Non !
Parce que leurs missions ne sont pas télétravaillables : en sont-ils responsables ? Non !
Parce qu’on a préféré untel plus que moi pour le télétravail : en suis-je responsable ? Non !

Nous nous en désolons d’autant plus que des agents en ASA pendant ce confinement ont alerté sur leur disponibilité à reprendre une activité. Voilà comme vous êtes récompensé·es pour votre implication !

SUD CT 49, section ALM, CCAS, Ville d’Angers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s