Réquisition du Chêne-vert : Le Tribunal Administratif ordonne l’expulsion

Nous partageons le dernier communiqué du collectif des syndicalistes pour la solidarité et l’entr’aide :

C’est avec stupeur et révolte que nous avons pris connaissance de l’ordonnance du Tribunal Administratif (TA) de Nantes du 22 novembre 2016 qui ordonne aux habitant-e-s de quitter leurs logements sous quinze jours. Cette décision est pour nous purement scandaleuse.
Les arguments avancés par le TA le sont tout autant.

Tout d’abord d’un point de vue juridique nous sommes en droit de nous questionner sur le fait que le SDIS n’était plus considéré depuis le mois de juillet comme le gestionnaire des bâtiments.
Sur le fond, le TA invoque l’urgence pour cause de mise en danger des habitant-e-s ! Sachant que ces logements ont été occupés jusqu’à la fin de l’été par des salarié-e-s du SDIS, il est étonnant que ce dernier n’ait pas porté plainte contre le propriétaire des murs (L’Agglomération Angers Loire Métropole) plus tôt…
Le TA pousse purement et simplement ces familles à la rue et les renvoient vers le Samu-Social (115). Quand on connaît l’état sanitaire indigne, régulièrement dénoncé, des Bungalows de Rouchy (situés derrière le cinéma Gaumont Multiplex) cette décision contre la « mise en danger » des habitant-e-s est purement scandaleuses. De plus en plus de bruits circulent d’ailleurs concernant une éventuelle fermeture de ce lieu par les autorités sanitaires.
La décision du TA s’appuie en outre sur l’intérêt supérieur de l’enfant pour mettre à la rue 17 enfants et leur famille. On marche sur la tête.

Lors de l’ouverture de cette réquisition quelques 27 personnes, qui vivaient à la rue ou dans des conditions indignes, ont été relogées. Depuis le lieu a accueilli d’autres familles dans le besoin. Aujourd’hui ce sont près de 60 personnes qui ont trouvé refuge dans la réquisition du Chêne-Vert, preuve, s’il en fallait, que les besoins sont réels.

Malgré cette décision inique du Tribunal Administratif de Nantes, nous restons déterminé-e-s à faire en sorte qu’aucune personne, qu’elle ait une carte d’identité française ou non, ne vive à la rue. Nous restons mobilisé·e·s pour prouver que, pour nous, la solidarité n’est pas un simple mot. Elle se vit en acte, au quotidien.

Nous rappelons aux responsables du SDIS, aux autorités municipales et préfectorales, que nous sommes disposé-e-s à les rencontrer pour proposer nos solutions pour sortir de cette situation précaire et tendre vers plus de pérennité.

Nous invitons toutes les organisations syndicales, toutes les associations et collectifs, toutes les personnes qui souhaitent apporter leur soutien à participer à la crémaillère organisée par les habitant·e·s, le collectif de soutien aux sans-papiers et notre collectif samedi 26 novembre prochain à partie de 17h à la réquisition du Chêne-Vert (8 rue du Chêne-Vert à Saint Barthélémy d’Anjou).

Mail : syndicalistespourlentraide@gmail.com
Téléphone : 06.23.75.55.71.
Twitter : @syndicalistesp1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s