Justice pour Zyed et Bouna !

Le jugement du 18 mai relaxant les deux policiers lors du procès sur les circonstances de la mort de Zyed et Bouna en 2005 à Clichy Sous Bois ne peut que susciter l’indignation face à ce déni de justice.

Les enregistrements des échanges entre policiers lors des faits établissaient clairement qu’ils avaient conscience que ce n’étaient que des enfants paniqués et du danger qu’ils couraient en entrant dans la zone du transformateur.

Dix ans de procédure pour conclure à l’impunité des policiers cités à comparaitre est une insulte aux victimes et à leurs familles.

Il faut toute la haine raciste et de classe d’une Marion Maréchal Le Pen pour applaudir à ce jugement contre la « racaille ».

Le combat pour plus de justice sociale et plus de justice tout court pour tous les jeunes des quartiers à qui les politiques n’offrent aucun avenir fait partie du combat syndical.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s